A l’initiative de Annpôl Kassis, de Babacar Diagne et de Camille de Archangelis, la dix-neuvième édition du « Festival Populaire de Poésie Nue » (FPPN) se tiendra le samedi 13 mai 2017 dans la salle des fêtes Gaston Houdry située au cœur du vieux village de Goussainville (Val d’Oise).

Bénéficiant du soutien de l’association culturelle ARPO et des membres des quatre collectifs d’animation des conseils de quartiers de la ville, cette grande fête de la création et de l’amitié entre les peuples du monde, s’inscrit dans le cadre de la troisième édition du « Festival des Arts et de la Musique ».

Cette manifestation est ouverte à tous les artistes, sans distinction de sexe, d’âge, de couleur, d’apparence ou de capacité physique ou de préférence sexuelle. Sous réserve de l’accord du Comité Organisateur, les créateurs peuvent aborder n’importe quel sujet dans le style et la forme de leurs choix.

Le lieu choisi pour cette manifestation est un endroit unique, puisque figé depuis 1973, date de construction de l’aéroport de Roissy- Charles de Gaulle. Le hameau est situé en bout de piste dans l’axe de décollage des avions et la plupart des maisons ont été rachetées par Aéroport de Paris. Grâce à son originalité, ce village dans lequel vivent environ 350 personnes, a servi de décors à de nombreux films et téléfilms et le parc du « château » a été choisi par Shy’m pour son clip « Il faut vivre ». Face à la salle des fêtes, se trouve l’église Saint-Pierre et Saint-Paul, chef d’œuvre du 16ème siècle, classée aux monuments historiques.

Déjà présent lors de la dixième édition du FPPN qui s’était tenue dans ce lieu mythique le samedi 26 septembre 1992, le poète Jean-Pierre Boghossian, figure emblématique de cette manifestation a été choisi pour être le Grand Témoin de cet évènement culturel majeur.

Affiche Festival Populaire de Poésie Nue, 3ème Festival des Arts et de la Musique, Goussainville, 13 mai 2017
camille de archangelis, walter pietropoli, michel boudvin, rodolph geraci, jean-pierre smodis

Festival Populaire met en évidence d'une part, que cette réunion est destinée à un large public et d'autre part, qu'elle doit permettre au plus grand nombre de créateurs de s'exprimer en toute liberté.

Poésie Nue n'est pas pris ici dans le sens d'une rencontre érotique de l'écriture, mais se veut le symbole d'une authenticité de la vision créatrice, volontairement dépouillée de cette forme ampoulée et parfois mièvre qui est trop souvent son apanage.

La poésie est nue lorsqu'elle est vraie, vécue en direct et captée sur le vif. Elle est nue lorsqu'elle exprime la souffrance des prisonniers et des suppliciés, elle est nue quand elle crie la colère contre les injustices que représentent les privilèges de classe, de race et les préjugés. Elle est nue lorsqu'elle exalte l'amour, le chant de la terre, du végétal, de l'animal, de la joie de vivre, de l'amitié et de l'amour partagés.