Couleur douloureuse

Sur l’azur des cyprès,
Cadence des souffrances
Narines des enfermés
Dorment aux têtes déliées
Peau immortelle des joutes
Tatouée de fleurs de jadis
Ornent nos saintes citées,
Tristes tombeaux



Terre harcelée,
Encens de nos mémoires,
Pieds dans le châtré des cris,
Enlèvent les voiles crues
Qui caressent nos fenils.

Pétaudière

Je dois dire ma probité
Et rire la sommité incongrue
Dans son pouvoir répréhensible
Provoquant du tintamarre
Sur les tombes de nos sangs volatils

Carjo Mouanda
Poèmes extraits de : « Couleur Douloureuse »
Editions Le Manuscrit, 2006