Au rythme de la démence

Lynché d’orgasmes dérisoires aux cris flétris
Un vieillard aveugle parade sur mon corps
Déflorant un regard aux sanglots enlacés.

Au loin, un paralytique arrache ses hardes
Explorant les faubourgs aux récoltes amères
Et enfantant un travesti aux yeux livides.

Blottie dans les spasmes de la démagogie
Une fillette nue viole un hanneton
En récitant l’évangile des Temps Futurs.

Pourquoi donc vivre encore en ce monde défunt
Mon cœur s’accouple avec les fastes de la lèpre
Et mes poèmes sonnent le glas de mon sexe.

Camille de Archangelis
Poème extrait de : « Eclats de mémoire » La Bartavelle éditeur 1998

Naufrage ( troisième extrait )