Le poisson rouge

Je me souviens encore de l’océan immense
De cette liberté que l’on n’entrave pas
Aujourd’hui, je sillonne en un grand opéra
Le bocal exigu où tourne ma souffrance.

J’implore une autre vie, sans y croire vraiment
Que l’on me parle un peu, que l’on m’aide soudain
Mais je reste tout seul et mon espoir est vain
Telle est ma destinée où trébuche le temps.

Je suis abandonné à des songes furtifs
Une révolte folle ou des sursauts hâtifs
Mais le temps s’éternise et multiplie le vide.

Je ne suis qu’un poisson, un objet sans histoire
Ramené de Paris, un certain jour de foire
Mon chemin est tracé, dérisoire et sordide.

Nadège Robert

Le poème intitulé « Le poisson rouge » est extrait du recueil « Le funambule au pied bot » de Camille de Archangelis publié en 2006 aux Editions ARCAM.

Ce poème, écrit en 1995, par Nadège Robert, alors âgée de 14 ans, figure dans l’anthologie de poésie 2005/2006 du Point du Jour et a obtenu en 2006 le premier prix de la catégorie 13-15 ans des Jeux floraux de la Principauté d’Orange et le prix spécial du jury « jeunes poètes » au cinquième concours de poésie du Point du Jour.