Ma tante et Moi

Et je disais ma tante
mon ombre ma soeur
mon âme je ne savais
plus c'était l'été près
d'une plage à rochers
elle était nue dans le
sens des sables et ses
énormes fesses rondes
qui défiaient l'océan

Miguel Angel Fernandez Bravo
Poèmes extraits de :
« Ma tante et moi » Editions Ressacs 1981