Variation 1

d’abord c’est une houle
douce matin sonore
de septembre l’oasis
du sang se désigne

l’explosion gît le seuil est
sans fond marée changeante

la main toise elle
prend des positions ausculte
marée qui monte

la fissure du vase
m’envahit montre avec encoche
à la page de chaque heure les
aiguilles s’emboîtent

montagne au vaste
tunnel où le train humain
dorlote

l’explosion et la fenêtre
se devinent déjà nous
on tangue
comme un vieux bateau malade

Variation 30

il monte une chaleur
comme on se sent escaladé
intérieurement
ni le temps
ni l’air ne continuent
le long des nerfs passent
des tourterelles en feu
des ailes au gazon tourmenté
un gouvernement installé
dans les alentours stratégiques
pris au jeu érectile
plus rien ne s’arrête
chaque membre : un pôle sous tension
contactés mes doigts
prônent des positions
bientôt soumis au traitement
des corps on suivra
car nos voiles déjà s’apprêtent

Miguel-Angel Fernandez-Bravo
Poème extrait de : « 32 Variations sur le verbe Amour »
Editions Saint-Germain-des-Près 1974